Avertissement : ces pages sont destinées aux internautes francophones, à l’exclusion des internautes situés sur le territoire français. Pour accéder aux informations destinées aux résidents français, merci de consulter le site dédié : http://www.ceva-santeanimale.fr/.

Ces pages sont des pages d’information générale du groupe Ceva et Ceva ne garantit pas l’exhaustivité des informations contenues sur ce site ni leur conformité aux exigences réglementaires nationales. En particulier, les pages de ce site ne visent pas à faire la promotion de produits ; certains produits présentés sur les pages de ce site peuvent actuellement ne pas être autorisés et/ou ne pas être disponibles dans certains pays.

Il vous appartient de consulter le site local de votre pays pour obtenir des informations relatives aux produits qui soient conformes aux réglementations nationales applicables.

Cardio-néphrologie et hypertension

Parmi les autres domaines thérapeutiques pour lesquels Ceva propose une offre significative, on peut citer :

Pour les chiens…

La cardiologie canine, domaine d’expertise stratégique pour Ceva, a bénéficié d’investissements R&D conséquents, qui ont notamment permis au groupe de développer, pour la première fois en médecine vétérinaire, une molécule qui était jusque-là uniquement utilisée en cardiologie humaine : la spironolactone.

Plus récemment, Ceva a été la première entreprise à proposer une combinaison de deux substances actives (la spironolactone et le bénazépril) pour améliorer la qualité de vie des chiens, allonger leur durée de vie et optimiser l’observance des traitements.

Fin 2013, Ceva a franchi une nouvelle étape dans sa stratégie d’innovation en matière de cardiologie canine avec l’acquisition de l’entreprise Sogeval. Grâce à l’intégration de Sogeval dans le groupe Ceva, Ceva élargit non seulement son portefeuille de produits pour traiter l’insuffisance cardiaque congestive canine, mais acquiert également de nouvelles compétences dans le développement et la production de nouvelles formules de médicaments et de solutions innovantes pour améliorer l’observance des traitements.

On diagnostique de plus en plus de pathologies cardiaques chez les chiens. Les chiens cardiaques représentent jusqu’à 15 % de la population canine. Les propriétaires d’animaux de compagnie souhaitent que les vétérinaires soignent leur chien et prolongent leur durée de vie, tout en maintenant une bonne qualité de vie et en contrôlant les signes cliniques des maladies cardiaques. Comme chez les humains, le traitement de l’insuffisance cardiaque congestive requiert plusieurs molécules, complémentaires grâce à leur mode d’action sur le cœur et les vaisseaux sanguins. Ceva offre une large gamme en cardiologie afin d’aider les vétérinaires dans leur travail. Certaines molécules sont destinées à limiter les effets néfastes de la vasoconstriction et du remodelage ventriculaire. D’autres agissent sur les reins pour stimuler l’excrétion d’eau étant donné qu’un phénomène de rétention (œdème pulmonaire, par exemple) peut être observé chez les patients du fait d’une décompensation cardiaque.

Fidèle à son statut d’entreprise innovante, Ceva ne se contente pas de fournir des médicaments aux vétérinaires, mais met aussi à leur disposition des outils et des ressources de formation continue sur une plate-forme numérique, avec des vidéos animées par les plus grands experts de la communauté internationale. Une application numérique a par ailleurs été développée pour aider les propriétaires à mesurer la fréquence respiratoire de leur chien pendant son sommeil. Ce paramètre permet en effet de savoir si la pathologie du chien est correctement contrôlée avec le traitement et si une visite chez le vétérinaire s’impose.

… et les chats

Ceva est la première entreprise pharmaceutique à offrir aux vétérinaires la possibilité de prescrire un traitement sûr et efficace pour les chats souffrant d’hypertension grâce au premier médicament du marché développé pour les chats.

L’hypertension est parfois appelée la « tueuse silencieuse ». Il a été démontré qu’un chat de plus de 7 ans sur 6 est atteint de cette maladie. L’hypertension a des conséquences sur le corps des chats. Elle peut ainsi endommager des organes clés comme les yeux, les reins, le cœur et le cerveau.

Un diagnostic précoce est primordial pour lutter contre l’hypertension. Par conséquent, il est recommandé de mesurer la tension artérielle au moins une fois par an chez les chats de plus de 7 ans et les chats souffrant d’une maladie rénale ou thyroïdienne. Facile et rapide, la mesure de la tension artérielle chez les chats doit faire partie du bilan de santé annuel des chats d’âge mûr à avancé.

Le traitement de l’hypertension est essentiel car il va permettre d’empêcher ou de limiter les dommages aux organes importants que sont les yeux, les reins, le cœur et le cerveau, par exemple. Un traitement précoce peut ainsi éviter à un chat de devenir aveugle en raison d’une hypertension artérielle, tout en améliorant sa qualité de vie et en lui permettant de vivre plus longtemps en bonne santé.

 

Pour sensibiliser les vétérinaires et les propriétaires de chats à ce problème, Ceva mène des actions, parmi lesquelles le « mois de l’hypertension » . Des programmes de formation, vidéos et brochures pour les propriétaires de chats, ainsi que des livrets et des outils pratiques sur l’hypertension, ont par ailleurs été développés pour accompagner les vétérinaires dans leur travail quotidien.

L’objectif est de rappeler aux vétérinaires d’ausculter les chats d’âge mûr à avancé pour rechercher d’éventuels signes d’hypertension et d’encourager les propriétaires de chats à faire contrôler la tension artérielle de leur animal régulièrement. Pour des chats en bonne santé et des propriétaires heureux !

Retour haut de page