Healthy Food, Responsabilité
7 avril 2021

PREVENT, un projet qui boost les perspectives d’avenir de 150 000 producteurs de volaille en Afrique

With Africa’s population set to double, new technologies, including improved poultry vaccination, will be necessary to provide enough affordable, quality protein.

Libourne – 7 avril 2021 – D’ici 2050, la population africaine va être amenée à doubler. De nouvelles technologies, notamment pour l’amélioration de la vaccination des volailles, seront donc nécessaires pour fournir à la population suffisamment de protéines abordables et de qualité.

C’est ainsi qu’est né PREVENT (PRomoting and Enabling Vaccination Efficiently, Now and Tomorrow), un ambitieux projet qui vise à aider 150 000 petits producteurs de volailles en Afrique à devenir plus productifs, plus efficaces et ainsi développer leurs entreprises. Une initiative portée par Ceva Santé Animale (1er laboratoire vétérinaire français et 5e au monde) et GALVmed (organisation à but non lucratif) et soutenue par la fondation Bill & Melinda Gates.

PREVENT, UNE SOLUTION INÉLUCTABLE POUR RÉPONDRE AUX ENJEUX SANITAIRES EN AFRIQUE

L’amélioration de la production de volaille est l’une des options les plus prometteuses pour fournir à l’ensemble de la population africaine des protéines et autres nutriments essentiels à des prix abordables. La densité de population en Afrique augmente très fortement chaque année (l’équivalent de la population française) et est amenée à doubler pour atteindre environ 2,5 milliards de personnes d’ici 2050. Actuellement, plus de 250 millions d’africains sont sous-alimentés et près d’un milliard n’ont pas accès à une alimentation saine.

Par ailleurs, l’efficacité de la vaccination des volailles en Afrique est aujourd’hui limitée. En effet, les températures élevées freinent la distribution des vaccins, qui doivent être conservés au froid. S’ajoute à cela le manque d’information des producteurs ruraux sur les maladies infectieuses en circulation sur le continent.

Fort de ce constat, Ceva Santé Animale et GALVmed (organisation à but non lucratif qui rend les vaccins, médicaments et diagnostics pour le bétail accessibles aux petits producteurs) ont construit et financé ensemble PREVENT. Fruit de 4 années de collaboration, ce projet ambitionne de réduire les déchets et de rendre la production de volailles sur le continent beaucoup plus durable. Chaque année, plus de 50 millions de poussins nouveau-nés, vaccinés en couveuse et issus de 36 couvoirs répartis dans huit pays d’Afrique (Tanzanie, Ethiopie, Rwanda, Nigeria, Côte d’Ivoire, Ghana, Mozambique et Zimbabwe) seront distribués aux plus petits producteurs du territoire.

Pour le Dr Pierre-Marie Borne, directeur de la santé publique et responsable du projet PREVENT chez Ceva Santé Animale :

« Le projet PREVENT mettra les dernières innovations technologiques, telles que la vaccination au couvoir de poussins d’un jour, à la disposition des petits éleveurs de volailles en Afrique Subsaharienne. Cela renforcera et élargira la production de volaille dans les zones rurales, améliorant ainsi la capacité des petits agriculteurs à relever l’énorme défi de produire suffisamment de protéines de haute qualité pour répondre aux besoins de la population africaine en forte croissance. »

LES PLUS PETITS ÉLEVEURS DE VOLAILLES D’AFRIQUE SOUTENUS ET ÉPAULÉS

Actuellement, les grandes entreprises de santé animale, telles que Ceva Santé Animale, concentrent leurs efforts de commercialisation des vaccins sur les couvoirs de grande envergure. Ce projet permettra notamment au laboratoire vétérinaire d’élargir son champ d’action en y incluant les couvoirs de taille moyenne, ce qui multipliera les chances des petits producteurs de volailles d’élever des poussins en bonne santé.

En Afrique, l’absence de soutien technique local est aujourd’hui un obstacle majeur à l’amélioration de l’efficacité de la production avicole. Les techniciens de terrain, qui sont mis à disposition dans le cadre du projet, servent de lien entre les couvoirs et les éleveurs. En plus d’assurer la distribution des poussins vaccinés aux plus petits producteurs, leur rôle est également d’apporter aux producteurs des conseils et un soutien technique en matière de santé et d’élevage, de façon à leur donner autant de chances de développer leurs activités que les autres.

En parallèle, PREVENT s’inscrit dans une démarche visant à faire évoluer les inégalités de genre. En effet, le projet s’est fixé pour objectif d’obtenir la participation active de femmes dans 60% des petites entreprises avicoles du territoire.

Ce projet, imaginé à grande échelle, offrira des perspectives sans précédent pour le secteur avicole émergent en Afrique. PREVENT espère que les informations générées et partagées à travers cette initiative encourageront d’autres entreprises, telles que les fournisseurs d’aliments, de matériel destiné à la recherche génétique et d’équipements, à investir et à soutenir le secteur.

Enrique Pando, Directeur du développement commercial de GALVmed, déclare :

GALVmed s’est engagé à accélérer la disponibilité des technologies qui sont bénéfiques pour les petits producteurs. Nous sommes heureux de faire partie de cette collaboration qui augmentera l’accès des petits producteurs de volaille à des poussins d’un jour en bonne santé, leur permettant de réduire leurs coûts de production, d’étendre leurs activités et d’augmenter considérablement leurs marges bénéficiaires tout en améliorant leur qualité de vie.

RELATED NEWS

Collaboration dans plus de 46 pays.
Vous quittez le site du pays pour accéder à un autre site du groupe. Les contraintes réglementaires et les pratiques médicales varient d'un pays à l'autre. Par conséquent, les informations fournies sur le site dans lequel vous entrez peuvent ne pas être adaptées à une utilisation dans votre pays.
Fermer