CVM et Ceva signent un partenariat pédagogique destiné aux vétérinaires d'Amérique latine

L'Université de Médecine Vétérinaire de Caroline du Nord et Ceva signent un partenariat pédagogique destiné aux vétérinaires d'Amérique latine

1er février 2018 - L'Université de Médecine Vétérinaire (CVM, College of Veterinary Medicine) de Caroline du Nord et Ceva Santé Animale, société spécialisée dans la santé animale, collaborent sur un projet d’e-learning qui aboutira à un diplôme en matière de gestion de la santé des volailles pour les vétérinaires d'Amérique latine.

D. Paul Lunn (à gauche), de l'Université de Médecine Vétérinaire de Caroline du Nord, et Jean-Charles Tissot (à droite), directeur de la zone Amérique latine pour Ceva Santé Animale. (Photo de John Joyner / Université de Médecine Vétérinaire de Caroline du Nord)

Le programme de 18 mois, qui combinera cours en ligne et modules sur site, se conclura par une session de deux semaines au CVM. Les cours seront proposés en espagnol et en anglais.

La perpétuelle évolution des attentes des clients accélère le rythme des changements dans le domaine de l’aviaire. Dans ce contexte, de nouvelles stratégies et approches axées sur la santé, la productivité et le bien-être sont essentielles pour garantir la sécurité alimentaire, conserver les marchés internationaux et maintenir la confiance des clients.

 Dans le domaine aviaire, le cursus de 4 ans menant au diplôme de Docteur en Médecine Vétérinaire n’est plus suffisant (DVM, Doctor of Veterinary Medicine). Des programmes post-DVM spécialisés en médecine aviaire sont nécessaires pour tenir les veterinaries informés des dernières recherches des spécialistes.

Ceva et le CVM ont ainsi créé un diplôme de Spécialiste en Médecine Aviaire (SPM, Specialist in Poultry Medicine) qui offre aux vétérinaires la flexibilité requise pour suivre une formation complémentaire, tout en continuant à exercer leurs activités professionnelles.

Les représentants de Ceva se sont rendus au CVM la semaine dernière pour officialiser le partenariat. L'université et Ceva développeront le contenu de la formation, l'approbation finale du programme pédagogique revenant à l'université.

« Il s'agit d'une opportunité exceptionnelle pour l'université d'améliorer la formation des vétérinaires et, par là même, d'optimiser la sécurité alimentaire, qui constitue un problème mondial », a expliqué D. Paul Lunn, du CVM.

Jean-Charles Tissot, directeur de la zone Amérique latine chez Ceva, a remercié l'université pour son ouverture aux partenariats Public-Privé, qualifiant l'accord de « programme novateur en mesure d'apporter des solutions responsables, socialement et éthiquement, à des problématiques planétaires ».

Après avoir fait remarquer que la population mondiale atteindrait les 10 milliards d'ici 2050, Paula Cray, Directrice du Département de Santé de la Population et de Pathobiologie de l'université a décrit le partenariat comme un prolongement de l'« empreinte (du CVM) à l'échelle internationale par l'intermédiaire de l’e-learning ».

>>  Photos disponibles ici

>>  Version PDF disponible ci-dessous :

Retour haut de page