Réduire la menace que présentent les animaux d’élevage pour la santé publique mondiale

La moitié des maladies infectieuses et les 3/4 des maladies nouvelles touchant les humains sont des zoonoses – transmises à l’homme par les animaux. Ceva travaille avec de nombreuses institutions dans le monde entier afin de réduire cette menace.

La moitié des maladies infectieuses et les trois quarts des maladies nouvelles touchant les humains sont des zoonoses – c’est-à-dire qu’elles peuvent être transmises à l’homme par les animaux.

La croissance rapide de la population mondiale, aussi bien celle des personnes que des animaux d’élevage, l’intensification des systèmes d’élevage, l’augmentation considérable de la quantité de viande, de lait et d’œufs consommée, en particulier dans les pays en voie de développement, et la multiplication constante des déplacements internationaux des personnes, des animaux et des produits d’élevage expose notre planète à un risque accru de zoonoses, sous forme notamment d’épidémies potentiellement catastrophiques.

Ceva participe à des partenariats dans le monde entier afin de réduire la menace posée par les animaux d’élevage pour la santé publique internationale.
Dans les pays où la brucellose est une menace réelle, Ceva travaille en partenariat avec les services de santé pour contribuer à la prévention. L’Organisation mondiale de la santé estime qu’un demi-milliard de cas sont diagnostiqués chez l’homme chaque année. L’infection se transmet par inhalation des poussières lors de la manipulation de produits contaminés par les bactéries Brucella, ou par la consommation de lait non traité issu d’animaux infectés. Leader mondial dans le domaine des maladies abortives, Ceva offre aussi bien le vaccin, COGLAREV®, que l’appui de son expertise technique.

En Ouganda, depuis 2006, Ceva participe à des partenariats visant à « Eliminer la maladie du sommeil ». Les personnes sont infectées par le parasite qui cause cette maladie grave, souvent mortelle, lorsqu’elles sont piquées par les mouches tsé-tsé infectées : les mouches tsé-tsé sont infectées le plus souvent après avoir piqué des bovins eux-mêmes infectés. Plus d’un million de bovins ont déjà été traités avec des produits de Ceva, VERIBEN® B12 et VERIDIUM®, qui tuent les parasites et avec le spray insecticide VECTOCID®, qui tue les mouches tsé-tsé. Ceci permet de réduire le risque de propagation de la maladie par la mouche tsé-tsé qui la transmet du bétail à l’homme. Ceva est également en train de tester la possibilité de lutter contre les moustiques appliquant un insecticide au bétail – dans le cadre de la campagne « Les vaches contre le paludisme ».

Au Mexique Ceva a été choisie par le gouvernement pour fournir les vaccins utilisés lors d’une campagne de vaccination contre la grippe aviaire. Cet évènement a fait suite à une épidémie de la maladie en 2012, qui a eu un effet dévastateur sur l’industrie avicole dans le pays. Les vaccins VECTORMUNE® AI et CEVAC®New Flukem de Ceva sont utilisés contre le virus H5N2 et CEVAC® Flu H7 k contre le virus H7N3. Près d’un milliard de doses de vaccin ont été administrées jusqu’ici.

En Egypte, en plus de fournir plus de 60 millions de doses de vaccin Vectormune® AI contre la grippe aviaire, Ceva a également participé à un programme de la FAO qui a créé un outil permettant aux autorités égyptiennes d’évaluer les stratégies les plus appropriées en matière de vaccination.

Au Bangladesh, Ceva a mis en œuvre un programme de vaccination au couvoir qui a permis de protéger 13 millions de poules pondeuses contre la grippe aviaire grâce à l’administration du vaccin VECTORMUNE® AI. Le principal objectif était d’éviter les baisses de la production d’œufs liées aux foyers d’épidémie de la maladie, et de renforcer ainsi la sécurité alimentaire.

En Hongrie, Ceva a joué un rôle proactif en lançant un partenariat public-privé pour la mise au point d’une programme de prévention de la fièvre Q. Ceci a fait suite à une épidémie de la maladie en 2013, qui a conduit à l’hospitalisation de 200 personnes environ. La fièvre Q est une maladie bactérienne grave qui peut être transmise à l’homme par les bovins ou les petits ruminants et entraîner des problèmes sérieux pour la santé publique et l’économie. Ceva produit COXEVAC®, le seul vaccin au monde contre cette maladie, qui non seulement atténue son impact clinique mais réduit aussi considérablement, voire élimine l’excrétion des bactéries par les animaux vaccinés, limitant ainsi la contamination de l’environnement.

Retour en haut

Vous êtes sur la version française du site Corporate du Groupe Ceva.

Préférez vous visiter le site de notre filiale en France, et découvrir les produits et actualités propres au marché français ?